Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 02:10

Oh je vous entends déjà grommeler d’ici!
«  Alors, qu’est-ce que ce sera aujourd’hui? Le prix de la tomate, le tarif de la connexion internet, un tuyau sur un camping gratuit et une photo de plage et de coucher de soleil?! »

Lecteurs et lectrices bienveillants, vous n’en êtes pas moins agacés de ces répétitions, de ces récits de jours qui s’enchaînent sans variations. Si, si, je le vois dans les statistiques du blog. Je ne vous en veux pas; je pense la même chose. Cela semble être une maladie locale parce que les Lellu (une famille de tourdumondiste qui fait la même route que nous en Australie mais qui tourne dans le sens contraire pour les autres pays) se faisaient la même réflexion il y a quelques jours.
Les descriptions se ressemblent d’un jour sur l’autre, les évènements ne présentent pas un intérêt dramatique haletant, tout juste les animaux arrivent-ils à mettre un peu de nouveauté. Les titres sont à pleurer. Cela ressemble presqu’à du Lonely Planet (ouh, c’est dur ça), à des indications données aux Lellu sur les sites intéressants. Cela irait plus vite par mail!

Ce qu’il faudrait, c’est aller sur une ligne rédactionnelle mordante, incisive, des récits au scalpel qui couperaient à travers le T-Shirt Billabong, qui entailleraient la chair pour mettre à jour de l’humain, du réel!

Mais je n’y arrive pas. Pas d’inspiration. Juste du bonheur simple, sans fioriture, des moments doux. Et il faut beaucoup de talents pour transformer du bonheur simple en récit intéressant. Moi je préfère normalement m’appuyer sur les coups durs pour égailler les blogs. Et là rien! Les jours s’écoulent doucement et nous sommes contents. Nous râlons un peu pour avoir bonne conscience.
Bien sûr, un tour à Uluru nous aurait donné une occasion de méditer, de nous élever et de vous livrer des vérités simples qui vous auraient décroché la mâchoire comme un coup de boomerang. Mais là, je pense qu’il va falloir attendre la Thaïlande, un massage qui me remette d’équerre, un détour par un temple bouddhiste du Grand Véhicule, la rencontre d’un bodhisattva à ma mesure, et peut-être, peut-être, le début du commencement de l’atteinte de l’Illumination.

Bon, en attendant le miracle, voilà une autre série de banalités des gens heureux! Tant pis pour vous.

 

La sortie du Victoria vers l’Australie Méridionale s’est traduite par un double accroissement de 10. On peut rouler 10 kilomètres plus vite et il fait 10°C de plus. A l’arrivée à Mount Gambier, capitale volcanique du coin, le camping-car s’est transformé en four et les petits pains français sont cuits à point. Cela fleure bon! La première chose que l’on voit à Mount Gambier, c’est le lac bleu de toute beauté.

07 Southern Australia - Mount Gambier Blue lake 03

Il y a deux autres lacs de couleur quelconque et il fait bien trop chaud pour aller voir un lac marron! On pourrait aller faire un peu de spéléo dans les grottes et les rivières sous-marines de la ville mais il nous manque pas mal de matos pour cela. Par cette chaleur, un tapis rebondissant et une piscine sont bien plus indiqués. La clim dans le camping-car sera aussi la bienvenue. Quand toutes les corvées logistiques sont abattues, une bière bien fraiche ou deux vont apporter un grand réconfort. Quand je pense qu’on voulait aller dans le désert et qu’à 40°C dans le camping-car, on couine!

Mount Gambier

Le lendemain, la température augmente encore, il fait 35°C le matin, nous filons vers la côte pour prendre le frais.

Quand nous arrivons à Beachport, Louis s’écrie: « Oh on dirait le lagon de Bora! »

C’est vrai que l’eau est d’un beau bleu sur des centaines de mètres. Pas comparable quand même. Nous parcourons les 800 mètres de jetée pour nous chauffer un peu puis nous jetons dans l’eau. Enfin, nous avançons centimètre par centimètre dans l’eau. La différence avec Bora est sensible. L’eau est glacée mais elle fait du bien car nous cuisons sur la plage.

07-South-Australia---Beachport-01.JPG

07 South Australia - Beachport 03

Une fois rafraichis, nous faisons route vers le parc des lacs. Après 15 kilomètres de route défoncées qui mettent le camping-car au supplice (vraiment), nous atteignons le camp rudimentaire de Long Gully. Il ne donne pas envie. Il fait super chaud dans le bush et la mer est encore assez loin. Nous faisons la route de 4x4 à pied avec les enfants pour découvrir la côte.
C’est sauvage, avec, au choix, plage de sable, rochers, colline de coquillages. Cela pourrait être super s’il n’y avait toutes ces mouches australiennes, obsédantes, piquantes et désagréables.

07 South Australia - Long Gully 01

07 South Australia - Long Gully 04

07 South Australia - Long Gully 02 

Après la collecte de coquillages, nous reprenons la route du bush pour atteindre Robe. C’est une petite ville extrêmement accueillante, la température y est bien plus supportable, et elle accepte les campeurs que nous sommes. Douches publiques, jeux, parkings nous tendent les bras.

07 South Australia - Robe 02

Nous en abusons trop longtemps car, au moment de nous garer près du phare, en bord de mer pour la nuit, je manque le coucher de soleil. Je suis désolé! J'espère que vous pourrez vous en passer.

07 South Australia - Robe 08

Robe

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Australie
commenter cet article

commentaires

Martine ( maman de Geoffrey ) 01/02/2011 20:09


Il est trop génial aussi votre blog . Ne changez rien, continuez ainsi . On se régale ! L'auteur a du talent !


benoit 01/02/2011 18:32


Quel talent, j'ai cru que tu tiendrais jusqu'à la fin du récit, mais non...
Vous profitez trop, mais ça me fait plaisir alors continuez, continuez,
On en rêve, on l'espère, on y arrivera !

biz


Sara 31/01/2011 21:56


Désolée de polluer le blog mais les garcons sont plutôt gormiti ou bakugan ? Est ce qu'il y en a qu'ils ont déjà ??


Famille Ducasse 01/02/2011 06:41



Bon, ben là, t'as frappé à la bonne porte!


Dans les gormiti, tu peux toujours prendre sans faire de faute de goût: dans le peuple du volcan: La Terreur, seigneur du volcan (série 2);  Bombos, la puissance de feu (série 2); le
chevalier mystérieux (série 2); dans le peuple de l'air: Helios, seigneur des cieux (série 2); Ténèbres le sanglant (série 2) ou un seigneur de la série 3 comme Luminos!


Enfin, bon, je te laisse choisir!


Bises



Sara 31/01/2011 21:47


Bon tonton Jeff sera content de savoir que de l'eau turquoise existe en dehors de Bora bora j'espère que vous avez pris des tonnes de preuve parce que le tonton jeff est sceptique dès qu'il s'agit
de critiquer la Polynésie ou du moins de prétendre qu'un autre endroit lui arriverait à la cheville ... Là où je suis drôlement embêtée c'est sur la température de l'eau c'est pas gagné ...tu as
bien fait de prévenir les lecteurs du blog car nous débarquons bientôt et après plus de 16h d'avion avec les deux chipies ça m'étonnerait qu'on soit capable de faire autre chose que la sieste sur
la plage en Thaïlande .. Les couchers de soleil normalement tiennent la corde mais bon on a la pression ...profitez bien de vos derniers jours de tranquilité les filles comptent les jours .. Va
y'avoir du vilain bisous


tancrede 31/01/2011 18:26


A propos de phare, merci pour votre carte du phare du bout du monde !

Change rien à la rédaction c'est nickel

A++


Eric Journé 31/01/2011 08:13


Bon, je m'y colle pour améliorer les statistiques du blog et remonter le moral du rédacteur (on rêve !).
La lecture presque quotidienne de vos aventures reste toujours un moment de plaisir, sans parler du "choc des photos" qui me laisse parfois sans voix, d'où les statistiques ... Alors tiens le cap
par Jupiter !

Eric