Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 11:23

Yangshuo

 

Lorsque l’on quitte les montagnes du Nord de Guilin, il y a assez de place pour mettre un aéroport avant que les pics ne reprennent le terrain. Toute la route vers Yangshuo est bordée par des colonnes de karst et, lorsqu‘il y a un peu de plat, par des rizières.

L’arrivée se fait après un défilé qui cache la ville et c’est très inattendu. Enfin, c’est plutôt le côté tristounet de la ville qui est inattendu. C’est une ville éminemment touristique, avec un décor spectaculaire, mais qui ne respire pas la beauté et l’esthétisme. Lorsqu’on lève la tête, à droite, à gauche, au milieu, partout, on est surveillé par un pic rocheux. C’est beau et plaisant. D’autant qu’ils sont couverts de verdure. La verdure, on la doit à la pluie qui domine le climat tropical de la région et qui rend les habitations lugubres. A part une rue piétonne pleine de touristes, le reste peut être vite oublié.

05-Guilin---Yangshuo-57.JPG   05 Guilin - Yangshuo 58

Nous avions réservé quelque chose à l’écart de la ville, une vieille ferme retapée à la campagne. Ouais, je sais! Une vieille ferme retapée, c’est comme cela que la plupart des gens vendent leur investissement raté dans une maison de campagne pourrie. Ils insistent sur le côté retapé parce qu’ils y laissent temps et argent, et n’importe quel visiteur voit tout de suite que c’est surtout une vieille ferme.

Ben là, c’est pareil. Le charme de la vieille ferme en pleine nature n’a pas tenu 5 minutes. Trop d’animaux pour commencer. Des petits avec des grandes trompes, assez petites pour les planter dans la peau, faisant un bruit de mobylettes près des oreilles: des moustiques quoi! En plus, pour 2 fois le prix d’une chambre pour 4 en ville, on n’avait même pas la bouilloire, ce qui est impensable en Chine. On avait à peine posé les valises qu’on regardait où déménager. Nous y sommes tout de même restés 2 nuits pour 2 raisons. D’abord parce que les enfants ont pu jouer 2 jours avec 3 grosses caisses de Lego et Playmobil et que, en tant que parents généreux, nous ne pouvions pas leur enlever ce plaisir à ce stade du tour du monde. En clair, on pouvait les laisser 8 heures de suite sans qu’ils nous agressent, et cela n’avait pas de prix. La deuxième raison était que le restaurant était plus que correct et que manger sans peur 1 ou 2 repas par jour, même si c’est le même plat, c’est très reposant en Chine. Nous avons quand même déménagé pour la troisième nuit pour une chambre à moitié prix en ville pour équilibrer les comptes.

Après une soirée de folklore hispanique, à claquer des mains en cadence dans la chambre pour écraser des moustiques et une nuit bercée par les courants d'air qui traversent la chambre, le matin est marqué par des pluies diluviennes. L’école terminée, c’est l’éclaircie, le plan sans accrocs quoi! Le temps de s’énerver à essayer de régler des vélos sans clé adéquate (mais pourquoi est-ce que les loueurs de vélos n’ont jamais de clé, alors qu’ils ont 40 vélos, et alors que tout possesseur de 1 vélo a une clé), il est trop tard pour se lancer dans la grande balade jusqu’au pont du dragon. Quoi que … Comme il fait beau, nous aurions tort de ne pas essayer, quitte à manger en route.

C’est donc parti, Louis assez mal à l’aise sur un vélo trop grand, le long de la rivière Yulong, à travers des villages et des rizières.

Il faut le dire sans détours, c’est magnifique. Les pics, dans la brume, sur plusieurs plans, créent un cadre féérique. Comme d’habitude, les rizières et les travaux des champs nous obligent à nous arrêter pour regarder.

05 Guilin - Yangshuo 09   05 Guilin - Yangshuo 06

05 Guilin - Yangshuo 02   05 Guilin - Yangshuo 12

05 Guilin - Yangshuo 32

05 Guilin - Yangshuo 24   05 Guilin - Yangshuo 45

05 Guilin - Yangshuo 20   05 Guilin - Yangshuo 25

Il y a bien sûr des moments de doute en voyant zigzaguer Louis dangereusement entre 2 rizières inondées mais, au global, le chemin aller vers le pont du dragon se passe plutôt bien, à pied parfois quand même.

La vue depuis le pont est en revanche assez inquiétante. La brume laisse place à de gros nuages en amont de la rivière et, si l'on regarde vers l'aval, les nuages remontent au pas de charge.

05 Guilin - Yangshuo 22

Pas de restaurant en vue donc la seule solution est de rentrer en 4ième vitesse à l'hôtel avant que la cuisine ne ferme.

Nous avons à peine fait 50 mètres du chemin de retour que la première goutte s'écrase sur le sol. Sans mentir, la roue n'a pas le temps de faire 2 tours que nous sommes trempés jusqu'aux os. Un baquet d'eau se déverse d'un coup; même les slips sont instantanément trempés et Virginie remporte sans conteste un concours de T-Shirt mouillé.

La route est pleine de trous profonds qui se remplissent d'eau. C'est maintenant la surprise tous les mètres: y a-t-il un trou qui va bloquer la roue dans cette flaque? Nous progressons tant bien que mal sur la route, puis à travers des chemins glissants. Les rizières débordent, Louis se fait plusieurs peurs bleues en évitant de justesse le plongeon fatal, et moi qui le suit, je me mange les dents tellement j'angoisse. Nous pédalons avec de l'eau jusqu'aux chevilles dans des chemins de rizières, ou peut-être déjà dans la rizière elle-même. Au bout d'une demi-heure de ce régime, nous faisons halte sous un toit mais le temps ne change pas et il passe vite; la perspective d'un repas chaud s'éloigne. Nous repartons donc en nous perdant dans des chemins qui ne mènent nulle part, dans des ruelles de village, et même sur les routes détrempées. Au bout d'une heure, la pluie est tellement forte qu'elle fait mal aux mains quand elle les pilonne. L'orage se met à gronder au-dessus de nos têtes et les éclairs claquent. C'en est trop! Louis est en sanglots, il ne veut plus avancer, il voit trop qu'il va tomber et les éclairs le font trop sursauter. Je laisse donc Virginie et Théo partir devant afin de commander un repas s'ils y arrivent et je m'évertue à calmer et réconforter Louis. Un bon gros calin sous la pluie, ça fait du bien et ça réchauffe.

Nous slalomons comme nous pouvons pendant une dernière demi-heure et arrivons enfin à l'hôtel. Il n'y a plus d'électricité, donc pas de lumière ou d'eau chaude dans nos chambres noires. Nous prenons quand même une douche froide, faisons un tas de fringues ruisselantes dans le lavabo, mettons des vêtements chauds et nous rendons au restaurant pour reprendre des forces. 15 minutes plus tard, les enfants jouent aux Legos et ils joueront jusqu'au soir!

Bilan: une belle balade à vélos quand même, une balade sur l'eau pour le même prix (comme cela on n'aura pas à faire la descente en radeau de bambous), le plus gros orage que nous ayons jamais vécu et des souvenirs qui vont avec. Pas de photo ou de vidéo malheureusement mais un appareil qui a miraculeusement survécu dans le sac plein d'eau.
Au même moment, 500 kms plus bas, au milieu de formations karstiques, une embarcation prend vraiment l'eau, une jonque vient de nouveau de couler en baie d'Halong (sans victime cette fois). On s'en sort bien!

En fin d'après-midi, pendant une courte éclaircie, je retourne faire des photos du parcours mais je suis incapable de le retrouver. Nous avons pris tellement de petits chemins qui se ressemblent que je me perds. Les routes sont coupées par la rivière qui a débordé et il faut que je me lance à vitesse maximale pour passer.

05 Guilin - Yangshuo 54

 05 Guilin - Yangshuo 46

Je me prends à rêver d'un coucher de soleil sur les pics, mais les nuages reviennent vite et j'ai juste le temps de rentrer avant le retour de la pluie.

05 Guilin - Yangshuo 34

05 Guilin - Yangshuo 36   05 Guilin - Yangshuo 51

Le lendemain, nous changeons lentement d'hôtel pour retourner en ville. Nous essayons de partir en radeau de bambous sur l'eau mais les pluies de la veille ont effectivement fait déborder les rivières, les activités sont au point mort.

05 Guilin - Yangshuo 27

La proposition d'une balade en vélos ne fait rire personne. Bon, alors va pour une balade à pied en ville, à regarder les chinois jouer aux cartes. Ils jouent au Zi Pai, avec un jeu de cartes très particulier que nous nous empressons d'acheter mais auquel nous ne savons pas jouer. Peu importe, les enfants inventent des règles.

05 Guilin - Yangshuo 62

Nous passons la soirée en ville et nous préparons pour le voyage du lendemain, qui commence tôt par un avion pour le centre du pays. Nous partons pour Xi'an, célèbre pour son armée souterraine.

A l'aéroport, nous assistons à une scène vraiment révoltante. Et là, j'aimerais que les personnels d'Airbus se mobilisent en masse. Il faut avertir Andrea Debanne, la responsable de Airbus Brand & Image! Il faut envoyer des navy seals! Des gens non autorisés font prendre des photos devant un poster d'Airbus A380 et les vendent aux pauvres victimes innocentes! Il faut arrêter cela vite fait! D'autant que j'ai eu beau arguer que je faisais partie de la maison, comme je n'avais pas mon badge, ils voulaient me faire payer le plein tarif!

05 Guilin - Aéroport

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Chine
commenter cet article

commentaires

laurent lellu 15/05/2011 03:20


J'avais déjà peur de tomber dans les rizières en vélo sans pluie alors là !!! pfff... Quelle aventure !!! Louis est un grand courageux... Erine était sur un tandem avec Laurent, elle... Comme on
dit tous, après on en rigolera, c'est comme ça qu'on se fait des souvenirs mais sur le coup, c'est carrément pas drôle...
Bisous à vous 4...
Nelly et les Lellu à Iguazu


Famille Ducasse 18/05/2011 14:30



On vient de passer 2 jours avec les Milcent à Pékin. Vous préférez qu'on vote pour votre site ou pour le leur?



Danièle et Xavier 15/05/2011 02:27


Bonjour !
On vous attend à Pékin, sous le soleil et la chaleur ! Pas de gros nuages à l'horizon !
Bonne route.
Danièle et Xavier


Carole 13/05/2011 20:24


À lire, c'est très drôle... mais ma pauv' soeurette n'a pas dû trop apprécier le côté comique de la situation, elle !!!
Euh, en Lorraine il fait toujours aussi beau et on est en alerte sécheresse...
Ah, la plaisanterie est douteuse ??? Désolée ! ;-)
Bisous


Les Sab 13/05/2011 09:32


Merci pour ces superbes photos de paysages chinois. Magnifique. Bon voyage.


Laurent 12/05/2011 22:22


Superbe aventure !

Ca nous a rappelé des souvenirs cette balade ! Nous avions les enfants dans des sièges enfant en osier ...
Quand les éléments se déchainent, c'est la "vraie" aventure comme dit Vincent ... à bientôt !