Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 13:01

Depuis le 5 février 2011, nous avons officiellement dépassé la moitié du voyage. Cela fait de nous des gens sur le retour. Lents mais sur le retour quand même. Nous essayons de ne pas trop y penser mais c’est énervant cette date fatidique du retour. Cela transforme le « tour » en « boucle ». Autant « tour » faisait ouvert et grand, autant « boucle » fait petit et fermé. Cela fait partie du même champ lexical que « corde, attache, entrave » pour ne pas dire « bouclé, enfermé, ligoté, embastillé, emprisonné ». Ce tour serait donc une « échappée, une fugue, une évasion, une fuite ». Mais N°6 le sait bien, à la fin de l’épisode, la grosse boule de plastique blanche, le rôdeur, le rattrape toujours et le ramène au village. C'est ça alors?

Non, non, ça c’est trop simple; ce serait réducteur de voir tout cela comme une parenthèse, comme une éclipse, avant de replonger dans le même bassin! Non, c’est plutôt une nouvelle étape, une phase chrysalidique. Il n’y a qu’à voir les kilos que nous avons pris en Thaïlande pour se convaincre que nous sommes des chenilles bien grasses, prêtes pour le cocon, à l’aube d’une transformation bienfaitrice. Mais une transformation en quoi, alors là c’est pas clair!
De toutes façons, je suis sûre que la larve ne sait pas ce qu’elle va devenir; elle mange, elle s’endort et pof, elle se réveille en coccinelle ou en ornithorynque (pas facile quand même).

Nous faisons la même chose: nous prenons ce que nous trouvons sur la route, des tonnes de moments doux, déroutants, différents, sans importance, du n’importe quoi, à 4 le plus souvent, mais aussi à 6 ou à 8, en famille ou avec des inconnus.

On verra ce que cela donne à la fin. Mais il est clair que nous prenons goût à cette dérive. Alors quand on rentrera, on ne sera peut-être pas heureux de rentrer mais on sera peut-être heureux tout court.

En parlant de larves, il y en a qui ont moins de chance. Elles s'endorment et quand elles se réveillent en papillon, elles font 2 mètres et pan, la toile d'araignée! C'est dur pour le moral! Je me demande ce que pourrait être notre toile d'araignée au retour?!

02-Sud---Koh-Phangan-araignee-06.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Sara 22/02/2011 15:35


Cette araignée existe vraiment et l'image ne la grossit pas croyez moi elle est énorme et loge dans un arbre qui jouxte la piscine où les enfants éclaboussent tout le monde, visiblement elle s'en
fout et continue sa collection de mouches.. C'est dégoutant


Daniel 22/02/2011 14:36


Joli ce texte ! Mais tu dois savoir, depuis ta scolarité en Ecosse, que c'est souvent la deuxième mi-temps qui est la plus riche en évenements importants.Viendra après, mais seulement après la
troisième mi-temps.Pour l'instant profitez à fond de votre partie, elle n'est pas ordinaire.Et pour nous, c'est génial, de vous voir sur le terrain.
Bises à toute la descendance...


Famille Ducasse 23/02/2011 05:23



Elle est jolie cette réponse! Je vois que tu es prêt pour le crunch de samedi 18h. Nous on sera couchés à ce moment là !