Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 08:39

Xi'an 西安

L’aéroport de Xi’an est assez loin de la ville mais cela ne va pas durer très longtemps. Pour l’instant, une ceinture de centrales thermiques et d’usines fait hésiter les promoteurs mais, franchement, c’est joué d’avance. A 10 kms de la vieille ville, au niveau du cinquième périphérique, les grues font leur apparition. Ce sont des milliers (oui, oui, des milliers) de tours HLM qui sont en train d’être construites sur le même format: 30 à 50 étages, grises, serrées. On en a comptées plus d’une centaine sur le bord de l’autoroute (l’attrait de la vue sûrement) mais l’horizon se perd en tours et grues de tous côtés. 

Je relis le guide pour être sûr de notre destination. J’ai pu me planter sur les signes! Non, non, c‘est bien « bain de pied et sirtaki ». C’est pourtant une des plus anciennes villes chinoises (plus de 3100 ans) et une des 4 grandes anciennes capitales. On a trouvé dans les environs un homme de plus de 500 000 ans. Y a du lourd côté histoire. Elle fut le siège de dynasties prestigieuses, les Qin bien sûr (les premiers) et les Qing (les derniers), mais aussi les Han et les Tang, la quintessence de l’art chinois, quoi! C’était la fin de la route de la soie, une ville de commerce internationale à l‘époque déjà. En l’an 600, c’est la plus grande citée du monde et son mur d’enceinte le plus grand protège 84km² d’habitations. C’est unique en Chine.

C’est pas faux, c’est la ville la plus moche que nous ayons jamais vue, et ce n’est pas encore fini! Elle compte déjà 8,5 Millions d’habitants, alors soit ils ont tous prévu de déménager, soit ils ont prévu de doubler la population à court terme. J'en reste baba, incapable de prendre une photo de cette monstruosité.

Xi'an est une zone en explosion économique, avec des coûts salariaux moitié moindres qu'à Pékin, irriguant de nouveaux diplômés des 100 universités des environs les industries des télécom, du jeu, du spatial, de l'outsourcing, ...

Brusquement, on arrive à la vieille ville, avec son mur d'enceinte gris (construit sous la dynastie Ming en 1370). Cela va être la libération, les murs vont nous protéger des tours de HLM. Plus ou moins. Le centre de la ville a été dévoré par les centres commerciaux. Mais c'est mieux quand même!

Nous arrivons à l'auberge de jeunesse, longue et basse en style traditionnel, avec une énorme chambre qui nous attend.

 

06 Xi'an - Auberge

Les enfants s'enfuient en courant car ils ont repéré un billard, une table de pingpong, des jeux de bois, ... Ce qui me laisse le temps de repartir en ville trouver la gare ferroviaire pour assurer l'achat des billets de train de nuit pour Pingyao, la prochaine étape vers le nord. Je pars armé, avec les idéogrammes pour dire (montrer) "enfants", "soft sleeper", la date et tout et tout. Après une file d'attente stalinienne et mon sketch même pas marrant à la vendeuse de billets, je m'entends répondre qu'il n'y en a plus avant plusieurs jours. Est-ce que je veux voyager assis de nuit à la place? Euh, je vais réfléchir et en parler à ma femme, au cas où je répondrais le mauvais truc!

A coups de menaces de mort, nous arrivons à dé-scotcher les enfants pour aller manger en ville. Nous nous promenons au centre ville, dans le quartier musulman, ce qui provoque des convulsions chez Virginie. Etre entourée d’autant de stands de viande de mouton, c’est une mauvaise entrée en matière pour le diner. Nous jetons notre dévolu sur (traduire: nous rentrons à reculons dans) une cantine chinoise. J’allais dire enfumée, sale et bruyante mais c‘est redondant, « cantine chinoise » donne une idée précise. Je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas le meilleur repas de notre vie et je vais jeter un voile pudique sur les affres de cet évènement.

Le lendemain, c'est école puis départ pour le site de découverte de l'armée enterrée. Une heure de route qui laisse admirer les talents d'artistes s'épanouissant dans la région. Il y a une école d'architecture et un centre de recherches en architecture industrielle près de notre auberge. On dirait que certains ont séché les cours.
Un bon déjeuner sur le parking devant le musée de l'armée enterrée (non je rigole) et nous sommes d'attaque. 

Le site est sûrement exceptionnel, sinon, il n'y aurait pas 500 bus stationnés sur le parking. Après une longue marche, nous pénétrons dans les hangars d'excavation, et là on peut voir ça:

06 Xi'an - Armée souterraine 53

Si vous êtes suffisamment baraqués, vous pouvez assommer un guide (ce qui n'est pas plus mal, parce qu'ils sont très bruyants avec leur petit micro sursaturé) et jouer des coudes pour atteindre les barrières.

La vue change un peu:

06 Xi'an - Armée souterraine 51

Alors c'est vrai que sur la photo cela paraît grand, mais en fait c'est énorme. Cette photo a été prise à 30 minutes de la fermeture, alors que ça se vidait, sinon c'est une fourmilière.
2000 statues et 2000 personnes autour. Cela fait un peu de bruit quand même, si, si!
Et bien, malgré cela, à l'autre bout du hangar, je pouvais entendre des "Théo, Théo, mais attend-moi j'ai dit !". Non, non, je n'ai pas honte. La honte due à nos comportements est une notion toute relative, que nous avons largement recalibrée en Chine.

Le tour de la zone d'excavation numéro 1 permet d'avoir une vue d'ensemble, de profiter de toutes les perspectives de ces guerriers alignés. C'est un travail d'excavation toujours en cours et les archéologues travaillent sous l'objectif des touristes.

06 Xi'an - Armée souterraine 30   06 Xi'an - Armée souterraine 40

06 Xi'an - Armée souterraine 27

Les petites vagues que l'on voit entre les tranchées de soldats, c'est le toit, fait de rondins et recouverts d'une toile, qui protégeait l'armée il y a plus de 2000 ans. Cette chape a été incendiée, s'est écroulée, s'est enlisée, et le travail de reconstruction est gigantesque. Il suffit de visiter le puits numéro 2 pour s'en rendre compte; c'est un puzzle de plusieurs kms², et franchement, difficile de croire qu'ils finiront un jour.

06 Xi'an - Armée souterraine 16   06 Xi'an - Armée souterraine 39

06 Xi'an - Armée souterraine 02   06 Xi'an - Armée souterraine 19

Nombre de statues sont malgré tout en superbe état et permettent d'admirer la finesse du travail qui a résisté au temps. En terre cuite (au four, à 900°C, ting!), mesurant près de 1,80 m à 2 m, possédant chacun une arme (arbalète, arc, sabre, ...), chaque visage est unique; les postures, les coiffes, les vêtements sont codifiés selon le grade et le corps d'arme. Il y en aurait plus de 8000.

06 Xi'an - Armée souterraine 22   06 Xi'an - Armée souterraine 23

Le musée attenant les puits d'excavation permet aussi d'admirer des bronzes (statues, chariots, vasques, sculptures, ...) qui ont été retrouvés sur le site. Ce musée permet de dépasser la seule vue de l'armée enterrée et de prendre la mesure de l'importance du site. Depuis la grande découverte des fosses n° 1, 2 et 3 remontant à quelques dizaines d'années, les archéologues en ont trouvé de nouvelles qui ont été mises au jour. L'une d'elles contient des milliers d'armures en pierre d'une grande finesse. Une autre, appelée la « fosse aux juges », présente des notables, des scribes, probablement des hommes de loi. La dernière découverte en date, la fosse n° 4, fouillée récemment (vers 2004), contient des musiciens et une grue longeant un ruisseau factice.

06 Xi'an - Armée souterraine 55   06 Xi'an - Armée souterraine 56

Il faut dire que le site sur lequel se trouve l'armée enterrée appartient plus largement au mausolée du premier empereur, l'empereur Qin Shi Huangdi, celui a donné son nom au pays, à unifier les provinces, les monnaies, les systèmes de mesure, ... au IIIème siècle av JC. L'armée n'est pas le seul trésor disposé ici. Il semblerait que l'empereur ait souhaité être entouré, jusque par-delà la mort, de toutes les choses qu'il aurait appréciées de son vivant et d'avoir des moyens pour affronter l'éternité. Cela inclut ses 48 concubines qui ont été enterrées vivantes à ses côtés lorsqu'il est mort.

La tombe elle-même n'a pas encore été fouillée. L'État souhaiterait en effet attendre le développement de technologies qui garantissent que le contenu, en particulier la momie de l'empereur, ne subira aucun dommage. De plus, les archéologues chercheraient à s'assurer que les pièges et les trappes équipées d'arbalètes, installées, pense-t-on, par l'empereur pour protéger sa dépouille des pillards, ne constituent pas un danger.
Selon les sources historiques, elle contiendrait, outre le corps de l'empereur, une reproduction de son empire, avec des rivières de mercure coulant éternellement, et un plafond constellé de perles, pour représenter la voûte étoilée. L'édification de la nécropole sur 56 km² a nécessité trente-six ans d'ouvrage, avec une main d'œuvre de quelque 700 000 personnes. Comment a-t-il aussi trouvé les moyens de faire construire la première grande muraille à la même époque?

Bon, tout ça, c'est bien joli, mais nous n'avons pas vraiment apprécié la visite. Trop de monde, une marée humaine. Les enfants tout le temps en train de se faire aggriper, photographier. 4 animaux de cirque en visite au musée, les chinois ne savaient plus ce qu'ils devaient regarder, les statues ou les 4 monstres. Avec la fatigue, notre seuil de tolérance était en train de s'abaisser dangereusement et le choc culturel à retardement de produire ses effets.

Le lendemain, nous bâtissons notre cité interdite dans l'auberge et nous retranchons à l'abri des regards, copiant tous les secrets des empereurs chinois en matière de bien-être (à part les concubines). Nous faisons tout de même une sortie ciblée pour bien manger (réussie), puis j'en tente une autre pour aller acheter des billets de bus pour le lendemain. Je sors victorieux et grandi de cette épreuve, ramenant 2 billets plein tarif, un billet demi-tarif et une exemption de billet pour Louis pour le bus de 8h. Cette victoire est de courte durée. Lorsque le regard perçant de Virginie me cloue sur place, les mots tombent comme des pierres et m'écrasent: "tu n'as pas de billet pour Louis, il n'aura pas de place attribuée". La portée de ces paroles est dévastatrice; je comprends que je vais passer les 7 heures de trajet avec Louis sur les genoux. Je me roule en boule pour le reste de la journée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Chine
commenter cet article

commentaires

Daniel 16/05/2011 07:07


C'est dommage que votre visite de l'armée enterrée ait été aussi pertubée par le nombre important de touristes. Nous avons eu plus de chance il y a juste un an. Mais c'est vrai qu'une année en
Chine correspond peut-être à dix ans en Europe...Bises


Famille Ducasse 18/05/2011 14:31



Et en plus, les enfants attirent les regards en braillant! Sans les enfants, ça aide!