Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 06:00

Flores.jpg

Une journée de repos à Labuanbajo n’a pas effacé les traces de la traversée en bateau. Nous nous sommes concentrés sur la prochaine étape namibienne et avons réduit l’activité au minimum.

Pour notre traversée de l’île, nous avons pris une voiture avec chauffeur. Il est possible de le faire en bus local pour la moitié du prix mais pour un confort divisé par dix et un temps multiplié par deux. Bonne surprise, le chauffeur parle bien anglais (rare) et est plutôt sympa (comme la majorité des Indonésiens).

La première journée est consacrée au trajet Labuanbajo - Ruteng, soit 50 kms. Il faut 5 heures pour réaliser ce trajet. La route monte très vite, une route de serpent extrêmement serrée, et le premier plateau permet d’admirer la baie de Labuanbajo, avec Komodo en fond de paysage. Nous faisons quelques arrêts pour regarder la végétation: les cacaotiers, les caféiers, les arbres à cannelle, les bananiers, les plants d’ananas, les arbres à noix de cajou, les papayers, … Tout pousse, c’est luxuriant et les enfants découvrent de nombreuses nouvelles essences.

08 Flores - Végétation 07

Il y a bien sûr de nombreuses rizières, en plateau, à flanc de collines ou de montagnes, parsemées de pierre volcaniques.

08 Flores - Rizières 01

Les volcans sont omniprésents. De nombreux pics, de nombreux cratères, des pierres partout. Nous aurions bien aimé aller voir l'île de Sumbawa (que nous avons dépassée en bateau) pour voir les restes du volcan Tambora, montagne qui culminait à 4800 m, mais qui perdit 2000m durant son explosion en 1815, dépaysant l’île pour toujours. Mais sur Florès, nous devrions aussi être servis.

En arrivant aux alentours de Ruteng, nous passons sur le territoire des Mangarrais (descendants de Malais), qui construisent et partagent tout sur le modèle circulaire (maisons, champs). On peut ainsi voir des rizières en toile d’araignée sur les plateaux.

08 Flores - Rizières de Ruteng 08

Nous arrivons à Ruteng, en altitude, au frais, en début d'après-midi et nous installons chez les Sœurs, à la Kongregasi Santa Maria Berdukacita. Leurs chambres sont grandes et propres, ce qui diffère des autres options de la ville. Nous partons pour une petite balade sur les hauteurs de la ville, pour un coucher de soleil sous les nuages.

08-Flores---Coucher-de-soleil-de-Ruteng-14.JPG

Nouveau départ de bonne heure le lendemain pour engranger les kilomètres le plus tôt possible. L’étape du jour doit nous emmener à Bajawa, soit 70 kms, une grosse étape en somme.

Même topo, nous revoilà sur une route qui descend, puis remonte pour gravir la pente d’un nouveau volcan, qui redescend pour toucher la mer au Sud (petite pause pour jeter des cailloux). De nouveau des paysages de rizières et une nature luxuriante.

08 Flores - Route de Bajawa 06

La route est très fatigante en fait et nous sommes pressés d'en voir la fin. Comme il n'y a pas d'infrastructure touristique, il faut à chaque fois atteindre la "grosse" bourgade suivante pour pouvoir manger et dormir, les étapes intermédiaires sont impossibles, on ne passe que de pauvres villages.

Pour atteindre Bajawa depuis la mer, nous devons faire une dernière longue étape de montagne et contourner par le Nord le volcan Inerie, un sommet de l'île que l'on aperçoit pointant au fond. La route s'annonce mal, toutes les vallées doivent être traversées.

08 Flores - Route de Bajawa 20

08 Flores - Route de Bajawa 23

Au bout de 6 heures de route, nous pouvons enfin manger (plus d'une heure d'attente des plats quand même, c'est l'Indonésie!) et essayer de trouver un hôtel convenable. Mais à Bajawa, les hôtels convenables, c'est encore inédit. Le marché est plutôt orienté sur l'hôtel crasseux (sans eau chaude bien sûr) et plutôt cher.

Pour se détendre de la journée de route, nous prenons la direction de sources d'eau chaude à 1 heure au nord de la ville. Cela sert de salle de bains aux habitants des alentours mais pour nous cela fait piscine et jacuzzi. L’eau est à 40°C et la rivière à côté permet d’alterner avec de l’eau plus tiède.

08 Flores - Sources de Bajawa 07   08 Flores - Sources de Bajawa 10

La nuit est bien sûr assez désagréable et le départ tôt le lendemain assez attendu.

L'étape du jour, c'est Bajawa - Ende - Moni, soit 90 kms! Mais avant de partir, nous faisons un détour par Bena, petit village traditionnel Ngada sur les pentes du volcan Inerie. Village officiellement catholique mais entièrement régi par le culte de Gae Dewa, pour lequel on sacrifie encore des buffles plusieurs fois par an.

08 Flores - Bena 09

08 Flores - Bena 03   08 Flores - Bena 11

Le temps n'est malheureusement pas de la partie et le volcan est invisible derrière les nuages. La pluie arrive.

Nous reprenons donc les kilomètres de montée-descente, avec notre chauffeur qui est heureusement très prudent. Encore un arrêt en bord de mer pour ramasser des cailloux bleus et charger les valises.

08 Flores - Route de Ende 07

Nous mangeons à Ende (mal) avant de reprendre la route vers le village de Moni, au pied du volcan Kelimutu. Nous arrivons tard et partons pour une petite marche vers une cascade pour se dégourdir les jambes. Ce n'est pas grandiose mais il faut un prétexte pour aller se défouler.

08 Flores - Moni 02

Une petite douche à l'eau froide et une dernière nuit sur l'île.

Contrairement à tous les visiteurs, nous n'optons pas pour le lever du soleil sur le volcan. Nous l'avons déjà fait plusieurs fois et comme nous sommes venus pour les lacs de cratère, il faut du soleil pour voir leur couleur.

Nous ne montons donc au volcan que vers 6 heures, pour découvrir les 3 lacs de cratère du Kelimutu. Les lacs changent de couleur de manière imprévisible. Aujourd'hui, il y en a un noir (noir profond comme de la peinture noire), un turquoise avec des tâches jaunes, et un autre vert (alors qu'il aurait dû être marron).

08 Flores - Kelimutu 19

08 Flores - Kelimutu 13

08 Flores - Kelimutu 10

08 Flores - Kelimutu 20

Comme partout sur l'île, il y a plein de macaques qui attendent les restes de votre petit déjeuner. Cela occupe un peu les enfants.

08-Flores---Kelimutu-07.JPG

Bon, le Kelimutu, c'est beau mais cela ne valait pas 3 jours de voiture quand même. L'émerveillement de la nature dans tous ses états passe après les 6 premières heures de route. Il nous aurait fallu commencer par cela plutôt que de finir avec cela pour avoir plus d'énergie.

Nous refaisons donc les bagages et rejoignons Ende pour déjeuner. Nous faisons un arrêt au marché pour aller voir la pèche: principalement du thon mais aussi un beau gros espadon et de la belle friture.

Reste maintenant le plus difficile, le retour en avion vers Bali. Cela se corse quand nous apprenons que l'avion va faire une escale sur l'île de Sumba. 2 décollages et 2 atterrissages, notre cœur ne va pas tenir!

08-Flores---avion-de-retour-02.JPG

Les 2 derniers jours à Bali, nous les passons retranchés dans notre chambre. Nous logeons à Seminyak, près de Kuta, et l'endroit ne nous attire pas du tout. Sur-urbanisation, embouteillages, prix qui flambent et touristes peroxydés, bodybuildés, trop de contraste avec l'île que nous venons de quitter. Nous faisons une seule incursion pour trouver un coiffeur et déjeunons dans une brasserie allemande, histoire de se préparer à la Namibie. Nous ne verrons même pas la plage de Kuta, pourtant réputée très belle (mais bondée) et ses vagues que kiffent grave les surfeurs.

C'est déjà fini pour l'Indonésie, d'où nous partons ravis. Ravis d'être venus et contents de partir pour la Namibie.

Dans 28 heures de voyage (Bali - Hong Kong - Johannesbourg - Windhoek), nous prenons possession du 4x4 et traçons dans la brousse ! Première dune, on dort 2 jours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Indonésie
commenter cet article

commentaires

guillerm 15/05/2012 21:46

Bonjour à vous,
découvrir ces îles si rapidement ? Je connais bien l'Indonésie et pour apprécier je pense qu'il faut avant tout " prendre le temps " et ne pas seulement "par-courir".
Dommage .
En tout cas ,bonne continuation .Cordialement ,Carole.

LYV 22/06/2011 10:25


Effectivement, a vous lire, vous n'avez rien rate de l'ile de Sumbawa. Attendons avec impatience vos posts depuis la Namibie. Escale qui nous fait rever depuis longtemps, lors d'une prochaine viree
"longue duree".


FM 21/06/2011 10:06


Les paysages donnent envie de passer par Florès ...
Bon départ pour le trip 4X4 with double roof tents !
Fred