Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 04:23

Premier jour en Argentine, c’est un dimanche à Puerto Iguazu et autant dire qu’on ne l’a pas vu passer.

Lever tardif, il pleut, séance d’école pénible pour maîtres et élèves, déambulation dans la ville sous la pluie pour trouver une pharmacie ouverte (premières toux dues à la clim), un resto ouvert, un supermarché ouvert. Achat des billets de bus pour le lendemain.

La seule bonne nouvelle de la journée vient par hasard. A un moment, il nous est apparu que nous venions de prendre une heure de décalage horaire sans nous en apercevoir. Nous étions restés bloqués à l’heure du Pantanal et il y en avait maintenant une de plus.

C’est un coup de chance parce que cela nous a évité de manquer le bus du lendemain soir, chose qui nous aurait portés au bord du désespoir, voire un peu plus loin!

Le lundi au soleil! Ou presque; enfin avec pas trop de pluie. Ecole, sacs et hop il est midi, la bonne heure pour foncer au parc d’Iguazu avant de prendre le bus ce soir à 20h30.

1 Iguazu - Chutes 01

Malgré la petite forme, les chutes nous font encore du bien et la vue est vraiment à couper le souffle. Du côté argentin, on peut vraiment passer au-dessous, au-dessus, sur les côtés, sentir la force de la chute. Alors, on arpente tous les chemins, débusquant les milliers de coatis au passage.

1 Iguazu - Chutes 06

1 Iguazu - Chutes 10

1 Iguazu - Chutes 02 

1 Iguazu - Chutes 23

A la fermeture du parc, fatigués, on se prépare moralement à la petite virée en bus vers Corrientes, ville étape vers l’Ouest de l’Argentine.

Belote - Les enfants sont tout excités de prendre un bus couchette, ils veulent regarder le film, manger alors qu’on a déjà mangé, bref, tout sauf dormir. Vers 23h, ils dorment enfin et nous non. Le lendemain à 6h30, on les réveille difficilement. Ils n’ont pas trop mal dormi, nous pas du tout.

On essaye de reprendre des forces dans un des bons salons de thé de la ville avec un petit déjeuner savoureux, puis on meuble:

  • Achat d’affaires
  • Visite d’un musée de l’artisanat local avec un guide local très fier mais qui mâche ses mots (avec une très bonne traduction simultanée de papa qui ne captive malheureusement pas les enfants)
  • Course aux pigeons sans entrain
  • Sieste sur les bancs
  • Goûter gargantuesque dans un autre salon de thé (on a fait les 2 de la ville)
  • Louis n'arrête pas d'attirer le regard des écolières qui passent et qui rigolent, il ne sait plus comment le prendre!

2 Salta - Transit a Corrientes 2

20h45: enfin, c’est l’heure de reprendre un autre bus de nuit!

Rebelote - malgré la fatigue, les enfants insistent pour ne pas dormir. Ils font moins les malins le lendemain matin à l’arrivée à Salta. Nous pareils.

Salta

Après ces 2 journées de voyage, on révise nos plans pour les 15 prochains jours; il va falloir alléger le programme pour récupérer. C’est avec un gros déchirement que nous faisons une croix sur la virée en Bolivie pour le Salar d’Uyuni (malgré les commentaires de tous ceux qui y sont passés). Décision aussitôt prise de prévoir dès notre retour de Tour du Monde un voyage d'un mois en Bolivie pour compenser cette déception. Nous allons garder la virée au Chili, louer une voiture pour être autonomes et prendre le temps partout où nous irons.

Pour l’heure, nous profitons de Salta, de sa place centrale (place du 9 Juillet) si riche en pigeons, de ses rues animées, de son musée (MAAM) si impressionnant pour les enfants (il présente des momies de jeunes enfants incas sacrifiés au sommet d'un haut volcan). Il faudra plusieurs jours à Louis pour digérer cela.

2 Salta - Chasse aux pigeons 5

2 Salta - Dejeuner au mercado 3

Nous prenons le rythme Argentin, petit déjeuner léger (ça c’est dur après le Brésil et les orgies de fruits et gâteaux frais), empanadas le midi, queue au distributeur d’argent à toute heure, flânerie en ville, glaces gigantesques, parrillades énormes. Sur nos billets TDM, ils ne pèsent que les bagages, pas les passagers, alors on en profite. On se refait une santé quoi!

C'est plaisant Salta, c'est en altitude (1200 m), il y fait beau, un peu frais, cela nous fait le plus grand bien.

2 Salta - Igrecia San Francisco 3

Demain, location de voiture et c’est parti pour la vadrouille.

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Argentine
commenter cet article

commentaires

Eric Journé 07/10/2010 10:22


Ne vous plaignez pas trop, en France aussi faire l'école au(x) future(s) bachelière(s) est pénible pour le(s) parent(s), mais moi, je n'ai pas les paysages que vous traversez en récompense ...
J'aime particulièrement la photo de Virginie devant son steak pas cuit !

Bises,

Eric


Daniel 05/10/2010 07:24


Salut les routards, très belles les dernières photos.
Vous avez raison de ralentir le rythme car la route est encore longue et c'est tant mieux.
Quid de l'organisation de l'école ambulante ? La lecture avance bien pour Louis ?
Bises affectueuses