Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 23:26

Dernier jour en Polynésie. Nous quittons Maupiti par les airs cette fois en traversant le lagon vers le motu de l’aéroport. Incroyable bleu encore une fois. Et de beaux mollets!

 

05 Polynesie - Maupiti vers l'aéroport 01

 

L’aéroport c’est une cabane en bord de piste. Heureusement qu’il y a une cabane pour faire de l’ombre parce que nous allons y rester un petit bout de temps! Problème d’appareil sur Rangiroa, le nôtre de devrait pas atterrir ici avant quelques heures. Pas de moyens de communication évidemment donc pas moyen de joindre Raphael à Papeete pour lui éviter de faire l’aller-retour jusque l’aéroport. De toute façon, je serais bien incapable de lui dire quand on arrive puisque l’hôtesse n’en sait rien.
Nous montons dans un avion qui fait escale à Bora pour apprendre que le prochain vol pour Papeete n’est pas avant le soir. Chouette, on a le droit de rester à Bora pour le coucher du soleil! C’est pas gentil ça?!

 

05 Polynesie - Coucher à Bora 03


A l’arrivée, Raphael est là! Super sympa d’avoir fait l’aller-retour 2 fois! Un arrêt aux roulottes pour acheter à manger à emporter et direction la maison. Bon ben l’après-midi qu’on avait planifié pour passer du temps avec eux est tombée à l’eau, il reste juste le temps de refaire les bagages avant de prendre le vol pour Auckland demain matin à 7 heures. A Minuit, nous y sommes encore car nous venons de nous rendre compte que tout ce que nous trimballons depuis des semaines comme souvenir des endroits où nous sommes passés n’a pas le droit d’entrer en Nouvelle-Zélande. Cailloux, sables, coquillages, statuettes de bois, …, il faut tout emballer et les laisser ici . Raphael devra en faire un paquet à envoyer en France. Un gros paquet de 4 kilos facile quand même. Encore un service qu’il va devoir nous rendre. Heureusement qu’on ne reste pas trop longtemps parce qu’il pourrait trouver cela lourd à la fin.


Le lendemain à 5 heures, on lui épargne le voyage en prenant un taxi. A l’aéroport, nous récupérons un paquet qu’Annie a fait envoyer de Moorea parce que Théo avait oublié un jouet. Assistés et dépendants, voilà ce que nous sommes! Et bien entourés heureusement! Merci encore.


Que cette étape a été belle mais courte en Polynésie.
Courte et déroutante. Après des mois de balade à l’étranger, cela nous a fait très bizarre d’être en France pendant quelques jours, de lire français, de parler français, de manger français, même si ce n’est pas la même France. Moins dur évidemment que si nous avions été en métropole sous la neige pour quelques jours mais bizarre quand même. Cela nous a vraiment donné l’impression de ne plus être sur la route, de ne plus voyager, d’avoir interrompu le rythme, malgré le fait que nous avons bougé tous les 2 ou 3 jours.


C’est donc déboussolés que nous embarquons pour Auckland. En plus, nous allons perdre un jour pendant le voyage. Lorsqu’il sera 22 heures lundi 6 à Paris, nous passerons un fuseau horaire et nous passerons instantanément de 11 heures du matin lundi 6 à Tahiti à 10 heures du matin mardi 7 à Auckland. Une journée de perdu pendant le voyage.
A l’arrivée, nous avons 2 heures pour récupérer le camping-car avant de récupérer les parents de Virginie qui arrivent eux du Roussillon.

 

Nous allons rentrer dans une nouvelle dimension du tour du monde en famille, le niveau expert, aussi appelé le niveau « mais qui a eu cette idée? » : 3 générations dans un camping-car pendant un mois!

Comment va-t-on faire pour tenir? On voulait un camping-car pas trop long pour payer moins le bac entre les 2 îles (moins de 7 mètres) mais j’espère qu’il est super large (plus de 20 mètres) pour qu’on ait un peu d’espace! Faut-il organiser sur le blog un vote du public pour éliminer un passager toutes les semaines? Faut-il truquer les votes pour être le premier à sortir du Loft? Voilà les questions qui me hantent pendant le vol.

C’est la descente vers Auckland, la deuxième phase du tour du monde commence donc maintenant:
- plus de 2 mois « on ze road » en camping car
- presque 3 mois en pays anglophone avec la Nouvelle-Zélande suivie de l’Australie
- plus de 3 mois en famille puisque que nous ferons la Nouvelle-Zélande avec France et Henri, puis l’Australie avec mon père et Joëlle (quand on une idée, et qu’on la trouve bonne, il n’est pas rare qu’on l’utilise plusieurs fois!), puis la Thaïlande avec Sara, Jeff, Chiara et Victoria (ma sœur et sa petite famille) puis avec Carole, Franck et Axel (la sœur de Virginie et sa petite famille).

Vive le changement!

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Polynésie
commenter cet article

commentaires