Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 11:54

Nous, on aime le voyage! Et on est gâté: 2 heures d’attente à Bali dans un aéroport minable étant donné le nombre de touristes qui y passent et la taxe de sortie, 4h30 d’avion pour Hong Kong (2 films et un repas), 3 heures d’attente à Hong Kong à supplier de nous surclasser, 14 heures de vol en économie pour Johannesburg et 6 heures de décalage horaire. Arrivée à 7h du matin après 5 heures de sommeil et de multiples films, les yeux rouges. 5 heures d’attente avant le vol pour Windhoek et là, cela devient un peu long. Alors on fait quelques boutiques. Ils vendent des pierres et cela tombe bien, les enfants adorent les cailloux. Tiens, ceux-là sont beaux, on pourrait en ramener aux cousines; on va demander au vendeur. « Vous avez une suggestion? » « Oui, cette pierre, c’est combien? » « 20 000 ». « 20 000 roupies, cela fait à peu près 10 euros, on va en prendre 2, ou mettez-en 3, on trouvera bien à qui l’offrir». « Ah! 20 000 euros la pierre! Vous avez une autre suggestion, qu‘est-ce que je pourrais prendre? » « La porte, oui, c’est une idée ». Les 2 heures de vol pour Windhoek se font au-dessus de plaines arides et désertiques, l‘atterrissage est assez maladroit mais c‘est fini.

Nous touchons enfin le sol de Namibie après 30 heures de transfert!

C’est le vertige. Nous venons de quitter les montagnes de Flores, la luxuriance. Et là, sur la piste d’atterrissage, l’horizon est trop loin. C’est plat, incroyablement plat. En regardant au loin, on a l’impression que le regard va faire le tour de la terre sans rencontrer d’obstacle et qu‘on peut se voir le dos. Et on s’exclame « Oh les belles fesses! » C’est la première fois que je vois mes fesses comme ça! C’est beau, c’est émouvant.

Bon, pas le temps de s’extasier, nous récupérons les bagages qui nous ont suivi jusqu’ici (c’est assez incroyable alors qu‘on les perd une fois sur 2 en faisant un simple Paris-Rome) et nous nous rendons chez le loueur pour récupérer notre 4x4.

L’accueil n’est pas à l’indonésienne, le sourire n‘est pas de saison, la remise des clés est vite expédiée, avec une taxe de 3% sur la carte bleue qui fait mal quand il faut aligner plus de 3000 euros. Nous devons quand même revenir une heure plus tard car le coffre de la voiture est mal fixé. Vas-y que je démonte la porte pour en mettre une autre qui ne rentre pas, puis que je remets la même porte et que je scie, je soude, je re-scie et hop, c’est réparé! Nous avons juste perdu une heure et il est trop tard pour faire la route comme prévu, le soleil va se coucher.

Nous allons donc faire nos premières courses dans un Spar. Cela fait du bien de se retrouver à la maison, en Allemagne. Le personnel parle mieux allemand qu’anglais, les rayons sont remplis d’articles directement importés et nous faisons le plein de charcuterie.

Nous passons le premier soir à Windhoek dans un camping accueillant de bord d’autoroute, le long de l’aérodrome. Effectivement, c’est l’hiver, à 18 heures, il fait nuit, et si tu n’as pas tes sous-vêtements polaires, un pull polaire et un blouson, tu ne survis pas. La nuit, dans le duvet et le drap de soie, si tu n’as pas tes sous-vêtements polaires, un pull polaire et un blouson, tu ne dors pas.

Le lendemain matin, à 6h30, la table de petit-déjeuner est remplie, tout le monde a le sourire! C’est la joie du camping et des petits-déjeuners au grand air, d’autant que cela fait longtemps que nous n’avons pas pris de bon petit déjeuner, avec des céréales!

Hop, hop, on range la tente! Hop, hop, cela veut dire une bonne heure la première fois. En plus le matos n’est plus de première jeunesse, les sangles ripent, les scratch n’accrochent plus, je me détruis les doigts.

01 Okahonja - Camping 03

Nous nous rendons dans un centre commercial pour acheter un téléphone au cas où. Et là, force est de constater que tous les noirs ici sont des stars du rap: bonnet, gros blouson, jean large, grosses chaussures. Renseignements pris, ils ne sont pas plus fans que ça de rap, mais c’est l’hiver et c’est plutôt nous qui détonnons à nous balader en tongs et shorts. Soit, nous nous mettrons en tenue locale ce soir. Nous en profitons pour acheter aussi 2 couvertures polaires, au cas où.

Nous avions prévu de nous poser 2 jours dans un lodge douillet pour nous remettre du décalage horaire mais tous les lodges douillets des alentours sont en réhabilitation. Nous traçons donc la route vers le nord, après avoir déjeuné à Windhoek chez un Camerounais installé de longue date. Il s’extasie toujours des 10% d’inflation, des prêts bancaires à 12%, des loyers qui prennent 14%. Comment font les habitants pour survivre alors que l’emploi est rare?

Notre premier arrêt sera pour Okahandja, à 50 kms de Windhoek. Sur la route, nous nous sommes échauffés en comptant les animaux. Les babouins, les phacochères, les antilopes, les écureuils, les autruches, les mangoustes.

Que de la petite friture par rapport à ce qui nous attend mais cela ne nous empêche pas de nous arrêter à chaque fois pour mitrailler.

01 Okahonja - Camping Animaux 02   01 Okahonja - Camping Animaux 03

Le deuxième matin confirme une première impression: en fait, il ne fait pas froid, il gèle. L’herbe est gelée, les 2 pauvres couvertures polaires au-dessus des duvets n’ont rien pu faire, on a caillé toute la nuit. La routine du matin est beaucoup plus lente, il faut attendre que le soleil ait vraiment tout réchauffé avant d’envisager de nous mettre en marche. Cela fait de petites journées, le soleil chauffant vers 8h00 et le gel tombant vers 16h30!

Nous repartons vers le Nord, avec l’idée de couper la route vers Etosha en passant par le Waterberg, des plateaux sur lesquels ont subsisté des espèces en voie de disparition, comme le rhinocéros blanc.

Nous quittons donc la route asphaltée pour la piste de gravillons et coupons à travers les plateaux.

En arrivant au Waterberg, nous observons une significative augmentation des tarifs. L’accès ne se fait qu’avec leur 4x4, le camp est à un coup exorbitant. A moins qu’ils ne planquent l’être de Roswell là-haut, il n’y a aucune raison de laisser autant d’argent pour voir des animaux avant Etosha.

Nous reprenons donc la route et sortons des plateaux pour atteindre Grootfontein. A l’est, il y a le pays des Bushmans, au Nord Etosha. Nous avons malheureusement réservé un camp à Etosha pour le lendemain et nous n’avons pas le temps de faire un détour par le Bushmanland, alors que Louis s’entraîne depuis plusieurs jours à faire des bruits avec la langue.

Nous nous arrêtons donc autour de Grootfontein, et rencontrons notre première girafe sur la route du camping. Quel choc! Pour elle surtout. Elle s’enfuit en courant de manière très gracieuse.

01 Grootfontein - Camping Animaux 04

Cette nuit, nous découpons les couvertures polaires pour les mettre dans les duvets, nous faisons un grand feu, toutes les chances de notre côté.

Le lendemain, en discutant avec le fermier, nous apprenons que cela fait une semaine que les températures sont négatives, fait inhabituel car cela ne dure normalement qu’une nuit. Ses cultures sont en train de dépérir, et en plus, la saison des pluies a été très abondante, l’obligeant à pomper depuis plus de 6 mois 24h/24h pour désengorger son terrain. C’est peut-être pour cela qu’il n’a pas le sourire. En tous cas, nous n’avons pas encore rencontré quelqu’un qui ait le sourire et cela devient angoissant.

Après un petit déjeuner de rois au pole Nord, nous reprenons la route.

01 Grootfontein - Camping 02

Nous faisons un petit détour par une météorite des environs. C’est la plus grosse météorite découverte intacte sur la Terre à ce jour et elle est toute petite. 54 tonnes, c'est de la rigolade, mais cela permet un cours de physique sur les couches de l'atmosphère, les teneurs en fer-nickel, les chondrites, ... Passionnant, je vous assure!

01 Grootfontein - Météorite 06

Bon, il est presque midi, il est plus que temps de pénétrer dans le parc d’Etosha, que nous abordons par l’Est, par Namutoni. Les appareils photos sont prêts. Nous avons révisé nos bases de pisteur, nous connaissons les formes, consistances, odeurs de tous les excréments d’animaux du parc, nous sommes au taquet! Lâchez les fauves!

 

Windhoek---Etosha.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Ducasse - dans Namibie
commenter cet article

commentaires

marcellin et anne DAGICOUR 07/07/2011 21:43


On va visiter le plus beau pays, la France, en évitant les endroits surpeuplés. Attention cela va vous faire un choc en rentrant de Namibie. On part faire du vélo entre Niort - l'Ile de Ré. Si vous
avez des tuyaux, n'hésitez pas. Et on se fait un "Braai" ensemble en août ?


Famille Ducasse 18/07/2011 18:11



On pourrait pas se faire un repas végétarien plutôt, parce que les saucisses et les grillades, j'arrive à saturation!



marcellin et anne DAGICOUR 06/07/2011 20:56


bonjour les tourdemondistes. Alors combien de temps pour monter ou démonter les tentes de toit? Désolé, on avait oublié de vous recommander le sèche-cheveux pour dégivrer le matériel... Bonne route
et attention aux excès de vitesse et aux barrières sanitaires pour la viande!


Famille Ducasse 07/07/2011 18:53



pour la tente, on risque de tomber sous la barre des 15 minutes en solo. Avec un 4x4 neuf, c'est 5 minutes.
Et vous, vous voyagez ou cet ete?



cos31 06/07/2011 20:52


Salut les Ducasses, profitez bien de la beauté sauvage de ce beau pays. J'imagine que les enfants ont du se régaler à Etosha. Avez-vous tentez la course derrière les girafes ? Les Cossart déjà
rentrez, snif !


Famille Ducasse 07/07/2011 18:54



On vient de se faire un petit vol en avion au dessus de Sossusvlei. J'ai l'estomac qui redescend a peine mais c'etait superbe!
Je vais rajouter un film de girafe qui court pour montrer la difficulte!


A bientot



Sara 06/07/2011 20:50


Trop cool d'avoir de vos news ça doit être sympa de croiser une girafe même effarouchée ... Bisous


Famille Ducasse 21/07/2011 19:53



On en a encore vu une aujourd'hui pour notre dernier jour. Elles ont peur dès qu'on s'approche à moins de 20 mètres.



Los Fourcados 06/07/2011 19:01


Et moi qui pensais qu'il faisait chaud partout en Afrique... Inculte que je suis !
Carole


Famille Ducasse 07/07/2011 18:56



Je pense que la Namibie en hiver, c'est pareil que le Tibet. C'est beau mais c'est froid



carole 06/07/2011 17:58


Contents de vous revoir !
N'attrapez pas la crève juste avant de rentrer... ce serait dommage !
Bisous


Famille Ducasse 21/07/2011 19:54



Ben voilà, c'est raté, Virginie a attrapé la crève 2 jours avant de rentrer.