Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 05:09

C'est un article pour rien. Voilà c'est dit!

C'est pour aider un artiste injustement méconnu, que nous n'apprécions pas particulièrement donc c'est vraiment une bonne action.

Oui, il s'agit de Roch Voisine. Je ne sais plus s'il était meilleur en Hockey qu'en chanson, mais dans les 2 cas ça n'a pas marché terrible. Il fait maintenant des reprises, enfin je crois, parce que je ne suis pas bien au fait de sa discographie.

Cet article est dédié à notre lectorat québécois; enfin, s'il existe.

Allez Roch fais-nous rêver! L'image est volontairement sur-exposée et la musique aussi. Montez le son, allumez les briquets.

5 Mangue Seco - seule sur le sable 1

   

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 01:56

Salut, c’est de nouveau Bugo.

Toujours à la recherche du coin parfait pour ma douce. C’est-à-dire qu’il faut que je trouve le coin accessible, mais pas trop voyant pour ne pas attirer l’attention, mais un peu quand même pour que les humains du groupe Tamar repère le nid et le marque. Comme ça, 50 jours après la ponte, ils passent voir que tout se passe bien et ils aident au cas où.

J’ai fait le tour et je n’ai rien trouvé de mieux que sous le panneau. C’est central, il y a une vue, pas de voisinage, et on est sûr d’être bien servis! Il va juste falloir convaincre maman. Je l’entends déjà, avec ses remarques désobligeantes, du genre « tu t’es pas foulé, t’avais qu’à rajouter un néon vert et une flèche qui montre l’endroit pour faire plus matuvu! ». M’en fiche, les petits seront bien là.

5 Mangue Seco - Nid tortue 2 

En parlant de petits, vous ne devinerez pas qui j’ai revu … Les bulots! J’ai vérifié. C’est comme je l’avais dit, le palmier est tombé! Eh ben, ils sont revenus quand même et ils se sont recollés au même endroit! Tu le crois ça?! Bon maintenant, tout ce qu’ils risquent, c’est le soleil! Sacrés bulots.

5 Mangue Seco - palmier a terre 1 

Bon, je vais me faire une méduse bleue avant de rentrer, ça m’a creusé cette marche.

8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 02:59

Oh là là, cela fait plus d'une journée que ça a commencé et on ne peut plus se retenir, il faut qu'on vous dise comment c'est trop bien l'école!

D'abord, la classe n'a pas de mur, ce qui fait qu'on peut voir les singes sauter d'arbre en arbre et ça c'est bien, parce que le temps passe plus vite !

5 Mangue Seco - Rentree 3

 

Ensuite, ce sont de petites classes: 1 élève par classe! C'est plutôt pas mal pour les explications mais ça se voit vite si on regarde les singes ou si on écoute!

5 Mangue Seco - Rentree 4

Sur la photo de classe, ça fait un peu vide aussi:

5 Mangue Seco - Rentree 5

Et, ça manque de copains à la récrée évidemment.

5 Mangue Seco - Récrée 1 

On a aussi un prof de maths qui fait aussi prof de français, prof de portugais (alors qu'il est nul), prof de sport et surveillant général. On l'appelle papa pour lui faire plaisir!

5 Mangue Seco - Rentree 6

Les activités qu'il propose pour le sport, c'est: courir dans les dunes, sauter dans les dunes, remonter les dunes (!), chercher des crabes, marcher dans la mangrove à marée basse (dans la bouillaaasssse), faire du kayak, se faire lessiver par les vagues, chercher des coquillages, se faire pincer par les crabes, nourrir les singes, nager dans la piscine, faire la bombe dans la piscine, faire des restaurants de boulettes et de riz en sable, regarder le soleil (ou la pluie), courir sur le banc de sable avant que la marée ne remonte, traverser le reste de la baie sur les épaules parce que la marée remonte et qu'on a peur de marcher dans l'eau à cause des crabes, jouer au foot sur la plage avec des brésiliens, perdre notre argent qu'on a pas encore au poker ou au black jack, chercher des nids de tortue, composer des pizzas avec du sable, ...

5 Mangue Seco - A nous les vagues 2  5 Mangue Seco - dunes 1

5 Mangue Seco - Crabe rouge 3  5 Mangue Seco - singe du matin 3

5 Mangue Seco - seul sur le sable les yeux dans l eau

5 Mangue Seco - Resto de riz et boulettes 7  5 Mangue Seco - saut de dunes 4

5 Mangue Seco - Resto de riz et boulettes 6  5 Mangue Seco - Resto de riz et boulettes 5

Bref, c'est limité. On a demandé son remplacement à l'académie mais il a dit que la connexion internet ne marche pas et que le message n'est pas passé. C'est un problème, parce que l'école, cela dure 1 heure et demi max, et il faut remplir le reste de la journée!

Trop nul!

7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 21:50

Salut,

Je m’appelle Bugo, je suis une tortue. Je suis en repérage pour ma blonde qui va venir pondre cette nuit à marée haute.

Je pense que ce petit coin va lui aller parfaitement. C’est calme.

5 Mangue Seco - Plage Mangue Seco 3

 

Je vais aller lui dire, mais avant, il faut traverser la plage.

Rien à droite.

5 Mangue Seco - Plage Mangue Seco 6

Rien à gauche.

5 Mangue Seco - Plage Mangue Seco 5

Ohhh, à gauche, là sous le cocotier!

5 Mangue Seco - Plage Mangue Seco 7

C’est quoi ça, mais qu’est-ce qu’ils font là?! Mais ce sont des bulots ou quoi?! (NDLR: en langage tortue, le bulot désigne un être de faible intelligence). Ils croient se protéger du soleil mais ils vont se prendre des noix de coco sur le crâne ou pire, l’arbre entier!

Je vais repasser dans deux jours, je suis sûr que ce sera réglé!

4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 01:21

Chapada Diamantina

La Chapada Diamantina, c’est un parc national de 1500 km² à l‘Ouest de Salvador, anciennement un paradis pour les chercheurs de diamants et d’or (il en reste encore) mais aujourd’hui surtout pour les marcheurs. Le climat y est plus doux que sur la côte, il y a de belles montagnes, des canyons, des cascades, des grottes, des torrents, des piscines naturelles, … Des paysages qui rappellent parfois le Grand Canyon et Monument Valley, avec des manguiers.

Du sable blanc, rose, ocre, des eaux bleues ou vert-marrons, des cailloux avec du quartz, des têtards dans les trous d’eau, des pierres plates dans les torrents, bref c’est aussi le paradis des enfants.

Il a fallu les forcer pour aller voir autre chose que le premier torrent dans lequel on les a emmenés!

4 Chpda Diamtna - Torent Serrano 18

Mais cela leur a permis de voir:

- des grottes et des stalactites/stalagmites/colonnes

4 Chpda Diamtna - grotte de Fumaça 15

- des rivières souterraines bleues

4 Chpda Diamtna - grotte bleue de Pratinha 9

- des cascades plus ou moins hautes sous lesquelles ils ont pu nager

4 Chpda Diamtna - cascade du Poço do Diabo 5   4 Chpda Diamtna - Louis cascade du Poço do Diabo 1

- des piscines naturelles et des rivières où se rafraîchir et chasser les milliers de poissons

4 Chpda Diamtna - Torent Serrano 5  4 Chpda Diamtna - baignade riviere Pratinha 2

- des toboggans naturels où glisser

4 Chpda Diamtna - Ribeirao do meio 10

- des montagnes à escalader, des couchers de soleil à admirer

4 Chpda Diamtna - chute du Pai Inacio   4 Chpda Diamtna - garçons au Pai Inacio 2

On a fait les explorateurs, cherchant notre chemin dans les dédales de pierre et de végétation, suivant les lézards.

4 Chpda Diamtna - Salao de Area 3

On s’est perdu.

 

Bon, c’est le problème de la Chapada Diamantina, les sentiers ne sont pas balisés pour que les visiteurs fassent appel aux guides locaux. Pour une marche de 2 heures, on peut se débrouiller mais pour les coins reculés ou circuits de plusieurs jours, impossible de se passer d’eux. Cela rend le coût du séjour assez élevé, mais cela vaut la peine.

A recommander, à l’extérieur de la ville sur le chemin de Ribeira do Meio, une magnifique pousada où l’on mange très bien (et aux jus de fruits délicieux): Canto no bosque.

Nous avons passé de superbes journées, à marcher, nager, sauter, et là encore, c’est une destination où nous aurions pu rester plusieurs jours de plus, à ne pas faire autre chose que cela.

Mais nous allons prendre la route pour le Nord, vers l’état du Sergipe, par l’autoroute de coco (parce qu’elle est bordée de cocoteraies qui la séparent de la plage), pour un séjour à la plage bien mérité après ces jours difficiles. On a le droit de se reposer, même quand on ne fait rien.

Retour à Salvador (la routine du bus) puis route vers Mangue Seco, petit village que l’on peut atteindre par 4 heures de bus + 2 heures de bus + 30 km de 4x4 sur la plage à marée basse ou 30 minutes de bateau. A Mangue Seco, il n’y aura rien; c’est-ce que l’on cherche.

3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 02:06

Il est six heures, on se réveille, c'est le matin

Le soleil brille déjà, on se fait un câlin

 

On parle fort, on saute et on se donne des coups

Les parents crient, ils veulent dormir, ils deviennent fous

 

Se recoucher, se rendormir? Mais c'est trop tard

On veut jouer et se défouler jusqu'au soir

4 Chpda Diamtna - Reveil 1

1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 23:36

Salvador

Les quelques jours à Salvador ont été un réel plaisir pour tous. Plus petite, la ville a été plus facile à arpenter à pied (et bus) plutôt qu'en taxi.

Comme prévu, nous nous sommes attaqués à la ville haute, ses quelques collines, son centre historique en cours de réfection sous l'égide de l'Unesco et toutes ses églises.

3 Salvador - Pelourinho 3  3 Salvador - Pelourinho 6

Non, nous n'avons pas vu toutes les églises; d'abord parce que plusieurs étaient en travaux, dont malheureusement celle édifiée par les esclaves pour leur culte (très colorée) et qui domine le Pelourinho, ensuite, parce qu'inspirés par l'histoire des esclaves, les enfants ont entamé une rébellion (vite maîtrisée). Mais nous avons assez tourné (non je ne suis pas perdu, la rue à droite est sûrement la bonne) pour nous imprégner du centre, de ses maisons colorées, de ses églises en attente de travaux, de ses voitures de police militaire à tous les coins de rues.

Après un déjeuner local (moqueca de crevettes, à l'huile de palme, lait de coco et autres douceurs), nous sommes partis pour la traversée de la ville à pied parce que j'avais repéré une aire de jeux sur la place Campo Grande. Traversée par l'avenue du 7 septembre (jour de l'indépendance) et ses étals de marché où on achète tout et n'importe quoi. Achat du dessert dans la rue pour gagner du temps et arrivée salvatrice à Campo Grande pour la récompense des enfants: les jeux.

3 Salvador - Jeux à Campo Grande 1

3 Salvador - Football à Campo Grande 6

Super pause car ils ont rencontré des petits brésiliens avec lesquels nous avons fait une énorme partie de foot. Portant haut les couleurs de la France, en sandales, nous avons livré bataille et amélioré notre portugais de façon radicale. Bon, il y a des fois où Théo disait "oui" sans savoir si son copain lui demandait d'être le goal volant ou de tirer le penalty mais dans l'ensemble ça marchait. Partage de goûter, chasse au plus gros poisson dans la mare, bref, il a été difficile de partir, les joues rouges, fatigués de la journée mais avec l'envie de jouer encore.

Nous sommes allés voir le coucher de soleil avec Théo sur le phare de Barra (premier phare du Brésil, posté là où Amerigo Vespucci a accosté en 1501 lorsqu'il a découvert la baie) puis dodo.

3 Salvador - Farol da Barra 3

Le lendemain, plage à porto de Barra (la seule non polluée du centre ville, et en plus il y a des surfeurs à regarder, des barres rocheuses pour les crabes, bref le bonheur), courses pour remplacer les objets perdus (200% de taxes sur les produits importés, cela porte les bonnes lunettes de soleil à un prix rédhibitoire) et courses pour le voyage du lendemain puis virée dans le centre de nuit pour de la musique de rue. Bizarre, mais les percussions assourdissantes ont tendance à endormir nos enfants. Un truc à essayer à l'hôtel pour voir! Les caïpirinhas marchent aussi pour les parents.

3 Salvador - Pelourinho de nuit 8

Mercredi matin, bus à 7 heures du matin pour la Chapada Diamantina (on a failli le manquer parce que le chauffeur est parti pour l'aéroport au lieu de la gare routière). 6 heures de bus avec Louis sur les genoux, Virginie malade, la routine quoi. Petite nouveauté, Théo s'est rendu malade à force de jouer sur l'iPod (merci Frank et Berverly). Malade de la route ou malade parce qu'il n'arrivait pas à passer le niveau 15 sur Angry Birds, on ne sait pas. Il en pleurait avant de vomir. Bon, comme je suis un héros moderne, j'ai fini le niveau 15 pendant qu'il respirait dans un sac. Parties de poker, de bataille, dessin animé, musique (merci les toulousaines pour le cadeau, Louis est accro à ses histoires) sont finalement venus à bout du bus!

4 Chpda Diamtna - Bus vers Lencois 2

Et dire qu'on remet cela dans 4 jours dans l'autre sens!

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 01:32

Le vent a tourné sur Ilha Grande. Un front froid venu d’Argentine a fait chuter la température (il a neigé à Buenos Aires il y a quelques jours). Nous quittons donc ce petit paradis (8h30 de bateau, taxi, bus, taxi, avion, taxi), non sans mal.

Non sans mal parce que nous faisons l’expérience d’un chauffeur de bus qui n’a mis que 2 minutes à rendre Louis et Virginie malades, ce qui a rendu les 118 minutes de voyage restantes difficiles. Tous collés au siège, à la vitre, au voisin crispé sur l’accoudoir, à fond dans les collines verdoyantes qui jalonnent la côte jusque Rio.

Nous sommes tellement heureux de quitter le bus que les problèmes d’aéroports fermés pour cause de brouillard à Sao Paulo et Rio nous paraissent dérisoires. Nous arrivons même à prendre un vol plus tôt pour Salvador de Bahia, qui part finalement en retard.

A l’arrivée, nous nous apercevons que nous avons oublié de prendre les coordonnées de l’auberge prévue (encore quelques problèmes de réglages) et que nous n’avons aucune adresse à donner au taxi. Pas de problème, il y a toujours un brésilien souhaitant aider dans le coin ! Bon, bien sûr, il y en a bien certains qui calent devant l'audace du dialecte que j’invente à coup de portugais mal prononcé, d’espagnol hors de propos et d’italien au débotté, comme ça pour impressionner (sans les mains) ; mais il y en a toujours un qui s’accroche et qui nous démêle le problème.

Arrivée dans la chaleur moite de Bahia (et ce n’est que l’hiver) pour un beau changement de décor.

Nous avons payé le voyage aujourd’hui parce que la chaleur nous a écrasés et la fatigue a pris le dessus. Après la classique attente du bon bus et la traversée de Salvador de Barra vers Bonfim, nous assistons à un baptême dans l’église de Nosso Senhor de Bonfim, puis nous traversons des quartiers délabrés pour rejoindre le village de pêcheurs de Ribeira par la plage. Bon, si nous n’avions pas oublié de prendre les notes du guide, nous serions aussi allés assister à des cérémonies religieuses Candomblé typiques, mais bon.

3 Salvador - Nosso Senhor do Bonfim 5

Nous décidons de remplacer cela par une autre activité typique : prendre le bus. Ce n’est pas facile car le conducteur de bus local est un être mal luné, difficile à prévoir et suivant une logique toute personnelle. Il a beau voir des gens le héler sur le bas côté pour qu’il s’arrête, cela ne le motive aucunement ; des passagers manifestent leur désir de descendre, pas de chance, il est en train de faire un chrono, un record de vitesse dans les rues bondées, il pense que s’il reste à fond de troisième, il peut négocier le virage du bas sur 2 roues (c’est vrai que c’est dangereux mais ça se tente); l’itinéraire précise que le bus passe par Comercio, pas de chance, il doit passer prendre un copain à Campo Grande d’abord, … Bon, après plusieurs changements de bus, nous arrivons à rentrer chez nous dans un bus bondé de jeunes brésiliens qui chantent et font des percus sur les vitres. Les enfants sont impressionnés.

L’après-midi sera dédiée à la promenade dominicale familiale de Salvador : le Jardin botanico-zoologique. Ouvert à tous gratuitement, il rassemble les enfants de la ville autour des enclos de nombreux animaux. Pas de photos parce que les animaux en cage c'est déprimant.

Demain, c’est ville haute – ville basse, autant dire que les enfants vont faire grise mine. Pourvu qu’il y ait une aire de jeux à un moment !

28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 01:49

Salut à tous!

Nous sommes partis depuis moins d’une semaine et nous avons déjà pu voir 1 toucan, 1 écureuil et des lézards à Rio, pu donner à manger dans notre main à des singes qui venaient à notre hôtel (peut-être que papa a fait une photo), vu des crabes jaunes et un à pinces bleues, des oiseaux qui ressemblent à des ptéranodons, vu des vautours, un bébé manchot (mais il était mort), nous avons nagé avec des poissons et une tortue, des méduses roses et un poisson pierre.

Aujourd’hui, nous avons été à la recherche de crocodiles de mer dans les marais mais nous n’en avons pas vu parce qu’ils se cachaient, mais nous avons vu un serpent.

Nous espérons que vous allez tous bien.

A bientôt.

Théo et Louis

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 23:43

Voyage vers Ihla Grande, en bus d’abord (poker ou Ipod, c’est selon), en bateau ensuite (poker ou iPod, c’est selon), et l’arrivée sur la baie d’Abrao.

2 Ilha Gde - Bus vers Ilha Grande 2  2 Ilha Gde - Baie d'Abrao 2

Après un changement de Pousada, nous voilà au top, partis à l’assaut des petites criques, des plages blanches, des palmiers, à travers la jungle (on l’appelle comme cela pour les enfants).

Personne, 30 degrés en continu, que du bonheur.

2 Ilha Gde - Praia des palmas 1

On chasse les poissons, on croise une tortue, ... et des crabes.

2 Ilha Gde - Crabe de las palmas 2

La plage de Lopez Mendes, classée la plus belle du Brésil, battue par les vagues pour le plaisir des enfants.

2 Ilha Gde - Praia de Lopez Mendes 9

2 Ilha Gde - Praia de Lopez Mendes 2

2 Ilha Gde - Praia de Lopez Mendes 17

On serait bien resté une semaine ici (ou plus) au lieu de 4 jours mais Bahia nous attend. Samedi, c’est bateau, bus, avion et Bahia nous voilà !

Ihla Grande